03-07-2009

2-LA RENCONTRE

Stéphane Korb n'avait rien du Rouletabille de clown qui vous arrache un sourire, vous le vole. Il était presque ombrageux, ténébreux. Il voulait voir mon atelier, mes projets, mes ébauches, ce que je faisais de plus personnel. Ce type aimait mieux la peinture, l'image, que le scoop. Un free-lance, français, parisien. Nous avons parlé de Paris. Les années 80, les espoirs, les ennuis. "Des ennuis, y en a dans l'monde entier, oui mais dans l'monde entier y a pas partout Paris, v'là l'ennui" dit une chanson de Francis Lemarque.... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03-08-2009

3-L'ACCORD

- Que vas-tu faire de ces photos, Stéphane ? Il répondait par un sourire évasif. Et un ou deux mois après il m'envoyait une coupure de presse, avec les photos publiées. Grâce à lui je restais en contact avec Paris, la France. J'avais l'impression de n'avoir pas entièrement disparu du circuit. Qu'on m'attendait, et qu'il fallait que je réponde à cette attente.Il a toujours une nouvelle idée d'article, un sujet, une mise en situation. Une fois réalisé, son projet tient debout. Le lendemain il est en Australie ou à... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 00:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03-09-2009

4-LA COUPOLE

Un soir, je reçus un appel de New York d’un ami musicien. Il me proposait de venir faire les photos de son futur disque et en plus il m'ébergeait à l’Ansonia, un magnifique immeuble Beaux-arts à l'angle de Booadway et de la 73ème rue. One evening, I receved a call of New York from a friend musician. He offered me to come to make the photographs of his cover record and on top of that lived in the Ansonia, a splendid building Fine arts in the angle of Booadway and the 73rd street. Tous les... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03-10-2009

5-JE RENCONTRE DAVID STEIN

Je regardais les photos publiées. Le faussaire milliardaire était photographié sur le toit d’un immeuble avec des pinceaux coincés entre chaque orteil, assis sur une chaise face à un chevalet où trônait une toile " à la manière de Modigliani" Par-dessus mon épaule, il était à l'affût de chaque réaction. Puis il estima que j'avais passé assez de temps à l'admirer sur papier glacé. I looked at the published photos. The billionaire art forger was photographed on the roof of a building with brushes... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03-11-2009

6-LE JUGE STONE

Le juge Joseph Stone avait été à la tête du bureau des affaires criminelles du conté de New York, et pendant de longues années avait supervisé le travail d’un staff composé de détectives, d’employés, de secrétaires de dactylos et de trente juristes qui avait la chargé de poursuivre les crimes commis sur l’Ile de Manhattan. Avant d'être nommé Juge à la court criminel, c'est lui qui avait mené les enquêtes sur l'affaire des Quiz show, et pour satisfaire ses penchants artistiques, il avait personnellement poursuivit les... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03-13-2009

7-LE JUGE ME PARLE

Comme un homme qui se prépare à plonger en apnée, il ferma les yeux et resta concentré un moment avant de se lancer avec un ton dramatique. As a man who gets ready to dive in apnea, he closed eyes and remained concentrated one instant before launching with a dramatic tone. - " Un vendredi soir, après le départ de tout le monde, j’avais promis à ma femme de la rejoindre dans un restaurant pour dîner avec quelques amis. Le téléphone sonna et je répondis. - " A Friday evening, after the... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03-21-2009

8-L'ALPHA ET LES ROMEOS

La petite Alpha rouge décapotable était bien adaptée pour se glisser dans les rues de Greenwich village. L’entretien avait mis David de bonne humeur et il me parlait du Juge en jetant des regards furtifs dans son rétroviseur. -« Joe m’a ouvert des perspectives sur la manière dont cette question était traitée par les américains, et puis il m’a aidé. Je ne dirais pas qu’il est comme un père, ce serait un peu exagéré, mais il est un soutien moral très actif... Son intrusion dans mon éxistence a complètement bouleversé ma vie... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 22:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03-25-2009

9-TU FAIS ENCORE DES FAUX

Son amitié a été essentielle pour me recycler à New York. Grâce à lui j’ai obtenu un pardon rapide des collectionneurs qui lui ont moins pardonné qu’à moi. Ici tout se ramène à une chose : Le fric ! Tu t’imagines la tête qu’ont fait les marchands quand la justice à mis le nez dans leurs affaires pour leur dire qu'ils ne pourraient pas faire les bénéfices escomptés avec les tableaux que je leur avait vendu ! Et tu peux imaginer leurs têtes quand le juge racontait que j’étais réformé... alors qu’ils sont presque tous venu me voir... [Lire la suite]
Posté par memoiresdartiste à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]